Action cœur de ville : de nouvelles actions contre l'artificialisation des sols

Le Mercredi 9 septembre 2020

Crédits : Action cœur de ville
À l’occasion de la rencontre nationale Action cœur de ville Relance et Résilience qui s’est tenue mardi 8 septembre 2020 à la Cité de l’architecture et du patrimoine, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, ont lancé officiellement auprès des maires des 222 villes moyennes bénéficiaires du programme national Action cœur de ville un appel à manifestation d’intérêt pour des territoires pilotes en sobriété foncière.

Zéro artificialisation nette

Avec l’appui du Plan urbanisme construction architecture (PUCA), l’Agence nationale de la cohésion des territoires (direction de programme Action cœur de ville) et la direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature (DGALN) proposent aux agglomérations et villes intéressées de devenir de véritables démonstrateurs du Zéro artificialisation nette en leur fournissant un soutien important et durable en matière d’ingénierie et d’expertise.

L’objectif est de tester pratiquement, en lien avec les décideurs locaux, l’application in situ du principe de Zéro artificialisation nette qui revêt un intérêt particulier dans toutes les zones où la périphérie s’est développée au détriment du cœur de l’agglomération.

Il s'agit d’accompagner et d’évaluer des stratégies urbaines mêlant densification et dédensification, en articulant l’échelle du projet urbain à celui de l’agglomération. De nouveaux modèles d’intervention sur l’existant sont à imaginer, en centre-ville comme dans le périurbain, lotissements, zones commerciales ou d’activités, profitant des éventuelles opportunités de relocalisation industrielle. L’innovation architecturale et paysagère doit également être pleinement mobilisée au service des projets locaux.

Territoires pilotes en sobriété foncière : choix et accompagnement des sites volontaires

Concrètement, les sites volontaires seront choisis d’ici la fin de l’année ; ils seront ensuite accompagnés durant au moins trois ans, depuis l’identification du foncier à transformer jusqu’ à la mobilisation d’opérateurs pour réaliser des projets.

Les enseignements tirés de l’accompagnement de ces sites pilotes seront partagées au fil de l’eau avec toute la communauté Action cœur de ville (élus, administrations, techniciens, partenaires financiers, acteurs économiques, experts et professionnels, etc.). Ils pourront également alimenter les travaux en cours pour déployer la stratégie nationale de lutte contre l’étalement urbain engagée par le Gouvernement, notamment par la création d’opérations de revitalisation du territoire (ORT) vertes, dotées de nouveaux avantages au profit des collectivités s’engageant résolument dans cette démarche sociétale majeure.

Plus d'information sur le site du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales