Le Gouvernement a lancé un Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) pour l'hébergement et l'accompagnement des personnes en situation de grande marginalité

Le Mercredi 14 octobre 2020
La crise sanitaire a mis en évidence le lien entre précarité et difficultés de santé ainsi que la nécessité pour les personnes en grande difficulté d’accéder à des structures d’hébergement adaptées.
Plusieurs structures ont été créées l’hiver dernier pour répondre aux besoins de ces personnes, mobilisant l'ensemble des partenaires (Etat, associations, collectivités locales) tant sur les plans sociaux que sanitaires. Cet AMI permettra la création d’une dizaine de projets supplémentaires qui pourront voir le jour avant la fin de l’année. Il s’inscrit dans la volonté du gouvernement de repérer, d’évaluer, de soutenir et de faire essaimer les dispositifs innovants à fort impact.

La crise sanitaire de la Covid-19 et le confinement ont bouleversé les pratiques de l’accompagnement des personnes sans-domicile. La crise épidémique a fait de la protection individuelle et collective une obligation de santé publique, amenant les équipes à trouver des solutions exceptionnelles pour proposer un hébergement à toute personne à la rue Et pour isoler celles qui sont atteintes par la Covid-19.

Forts de ces enseignements, M. Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé, et Mme Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la transition écologique, chargée du logement, lancent un appel à manifestation d’intérêt pour recueillir les candidatures des porteurs de projet pour développer ces projets expérimentaux dans les territoires.

Cet AMI prévoit l’association étroite de l’ensemble des acteurs sanitaires et sociaux du territoire concerné, notamment la collectivité territoriale partenaire, l’agence régionale de santé et les services déconcentrés de l’État. L’ensemble des projets seront pilotés par un comité de suivi national présidé par le Délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement et la Déléguée interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.

Les projets s’attacheront à expérimenter des solutions visant à mieux répondre aux besoins des personnes en situation de grande marginalité. Ils s’inscriront dans le cadre d’un lieu de vie innovant pouvant proposer une dimension collective ou communautaire, et proposeront un accompagnement soutenu et individualisé vers l’accès aux droits, aux soins et à l’insertion notamment par l’accès à terme à un logement ou lieu de vie en accord avec les besoins et choix de la personne.

L’AMI s’inscrit dans le plan quinquennal pour le   logement d'abord et la lutte contre le sans-abrisme (2018-2022) et la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Les premiers projets pourront voir le jour avant la fin de l’année.

L’AMI mobilise 5 millions d’euros : 2 millions d'euros d'investissement dans le cadre du plan de relance et 3 millions d'euros dédiés au fonctionnement, soit 50 emplois à temps plein, financés par la stratégie de lutte contre la pauvreté.